L'arthérapie

et

la maladie d'Alzheimer




La maladie d'Alzheimer et les maladies apparentées ne se guérissent pas mais se soignent. Et si l'on ne peut pas aujourd'hui arrêter le processus lésionnel, on peut par contre agir sur la qualité de vie et le bien-être des personnes atteintes.

Le malade Alzheimer garde des compétences affectives : la mémoire, l'intelligence émotionnelle. Pour l'art-thérapeute, ce sont les bases essentielles à l'expression de sa personnalité, dans la compréhension et la réalisation de productions artistiques. Ce sont également les points de départ pour recréer ou maintenir une relation satisfaisante avec soi, avec son entourage et ainsi affirmer sa personnalité.

L'activité artistique met en oeuvre un idéal mais permet aussi une projection de soi vers l'avenir. Elle donne un sens malgré le vide psychique dont souffre le malade Alzheimer.

L'art-thérapie stimule en douceur ses capacités neurologiques, physiques, cognitives, émotionnelles, psychomotrices et relationnelles.

Pour le malade Alzheimer, l'art-thérapie est concrétement une révélation matérialisée et observable de ses capacités, une mise en oeuvre de capacités méconnues ou oubliées, une expression verbale et non verbale de son monde intérieur, une communication et une relation gratifiante avec le monde extérieur.

L'art-thérapie valorise le malade et l'aide à dépasser les déficits dus à la maladie. Elle ne guérit pas mais rend au patient son statut d'individu.